You are currently viewing Comment déclarer un sinistre auto à son assurance ?

Comment déclarer un sinistre auto à son assurance ?

Déclarer un sinistre auto est une procédure courante pour toute personne qui a un véhicule assuré. En effet, il existe un grand panel de types de sinistres qui peuvent survenir dans la vie d’un véhicule : accident, vol ou même une catastrophe naturelle. Tout ces types de sinistres peuvent être assurés par votre contrat d’assurance selon les garanties souscrites auprès de votre assureur.

Ainsi, dans cet article, nous allons vous présenter les procédures et les informations importantes à connaître pour bien déclarer un sinistre automobile à votre assurance.

Pour être certain de traiter le sujet dans sa globalité, nous allons répondre à certaines questions : 

Comment déclarer un sinistre à son assureur ? Quels sont les délais de carence pour le déclarer ? Pourquoi déclarer un sinistre auto ?

Pour commencer, nous présenterons les délais selon les types de sinistre rencontrés par l’assuré. Dans une seconde partie, nous vous détaillerons les démarches à suivre pour bien déclarer un sinistre automobile. Enfin, nous vous parlerons des documents à fournir à votre courtier pour compléter votre dossier de sinistre auto. 

Quels sont les délais de déclaration du sinistre auto ?

Dans le cadre de la déclaration d’un sinistre automobile, il existe des délais différents selon les types de sinistre survenus auprès de l’assuré. 

  • Vol : Pour un vol de véhicule, l’assuré dispose d’un délai de 2 jours ouvrés à partir du moment où il a pris connaissance de ce sinistre.
  • Catastrophe naturelle : Pour une catastrophe naturelle, l’assuré dispose d’un délai maximum de 10 jours à partir du moment où le phénomène est reconnu en tant que catastrophe naturelle. Pour cela, il est conseillé de se rapprocher des services de mairie ou de préfecture qui sont en charge de reconnaître ou non un événement comme étant une catastrophe naturelle.
  • Accident ou tout autres accident : À l’exception des 2 types de sinistres que nous avons évoqué ci-dessus, tout les autres sinistres accordent un délai de 5 jours ouvrés à partir du moment ou de l’assuré à pris connaissance de ce sinistre. 

Dans le cas où vous feriez une déclaration de sinistre en retard, votre assureur peut invoquer la déchéance de garantie et ainsi renoncer à ses obligations d’assureur. Pour révoquer une garantie, l’assureur doit prouver que le fait d’avoir déclaré tardivement le sinistre lui cause un préjudice. 

Comment faire une déclaration de sinistre

Avant de faire votre déclaration de sinistre, pensez à contacter votre courtier en assurance. Ce dernier a pour obligation de vous conseiller et vous accompagner dans l’ensemble des démarches administratives à faire. 

Pour faire votre déclaration de sinistre automobile auprès de votre assureur, vous avez plusieurs options à votre disposition :

  • Par téléphone : Il est important de contacter le plus rapidement possible votre assureur par téléphone. Ainsi, il pourra enregistrer votre dossier de sinistre et il vous expliquera les démarches à suivre.
  • Formulaire en ligne : Certains assureurs accordent la possibilité d’enregistrer votre dossier de sinistre via un formulaire en ligne.
  • Par courrier : Vous pouvez enregistrer votre dossier de sinistre par courrier auprès de votre assureur.
  • En agence : Vous pouvez également vous rendre dans votre agence pour faire la déclaration du sinistre et créer votre dossier.

Les documents à envoyer

Les documents à envoyer pour un sinistre auto

Pour qu’une déclaration de sinistre soit conforme, il est obligatoire d’envoyer plusieurs documents à votre assureur pour que ce dernier puisse traiter votre demande.

Important : Pensez à faire une photocopie ou à numériser l’ensemble des pièces et documents que vous aller fournir à votre assureur.

Voici la liste des éléments à fournir à votre assureur dans le cadre d’un accident :

  • Lettre de déclaration de sinistre
  • Constat amiable d’accident automobile

Pour accompagner les documents fournis à votre assureur, vous pouvez également faire parvenir des éléments supplémentaires qui pourraient aider l’assureur à bien comprendre votre sinistre :

  • Des photos : Chocs, véhicules impliqués, lieu de l’accident, ….
  • Un rapport (police ou gendarmerie) : qui pourrait établir les circonstances de l’accident
  • Des témoignages : Si vous avez réussi à récolter des témoignages (avec identité) de personnes tierces, cela peut servir de preuve.