Télétravail : comment limiter les risques de sécurité informatique pendant le confinement

En pleine recrudescence, de nombreuses attaques ciblent les particuliers mais aussi les professionnels. Elles visent à obtenir des informations personnelles afin de les exploiter ou de les revendre.

SAGESSE vous conseille en matière de bonnes pratiques informatiques

  1. Soyez vigilant face aux mails que l’on reçoit

En ce moment plus que jamais, nous sommes préoccupés et notre vigilance baisse.

Les cybercriminels en sont conscients et se « déguisent » en un tiers de confiance (banques, administrations, fournisseurs d’accès à Internet…) et diffusent des mails frauduleux, ou contenant des pièces jointe piégées. Il faut donc rester vigilant à l’ouverture de nos mails, même s’ils semblent être conformes.

  1. Installez un bon antivirus sur vos postes de travail

En dehors de la vigilance, nos systèmes ne sont pas à l’abri de faille technique.

Un bon anti-virus permettra notamment de lutter plus efficacement contre les « rançongiciels » : logiciels malveillants qui permettent aux hackers voler ou de confisquer ou crypter les données d’entreprise, et de réclamer ensuite une rançon pour les libérer. Il est important de veiller à disposer d’un antivirus très récent, puisque les anti-virus de base ne suffisent plus à contrer la menace qui aujourd’hui attaque les systèmes d’informations les plus élémentaires.

  1. Attention à vos mots de passe

Voici quelques règles simples mais importantes concernant les mots de passe que vous utilisez :

  • Respectez les bases d’un bon mot de passe : plus de huit caractères, comprenant des lettres, des chiffres et des symboles aléatoires.
  • N’hésitez pas à changer de mot de passe régulièrement, voir même immédiatement en cas de doute sur une intrusion.
  • N’utilisez pas le même mot de passe sur vos différents comptes. Evitez aussi les variantes trop proches d’un mot de passe déjà utilisé.
  • Anonymisez au maximum vos mots de passe en n’utilisant pas de noms propres, prénoms, passions ou surnoms. Par exemple : le prénom d’un enfant suivi de l’année de naissance est à bannir absolument !
  1. Protégez smartphone et tablettes

On ne le pense pas assez, mais nos smartphones et tablettes sont de plus en plus utilisés pour accéder aux services en lignes.
Nous utilisons tous aujourd’hui des données professionnelles sur nos périphériques mobiles, même personnels. Ici se trouve le maillon faible dans la chaîne de sécurité. Il est donc préconisé de mettre en place un logiciel antivirus pour sécuriser votre mobile ou tablette.

Professionnels, particuliers, vous souhaitez vous assurer contre la cybercriminalité?

Prenez dès à présent contact avec l’une de nos agences, qui saura vous renseigner.

Contactez votre agence SAGESSE la plus proche